Illustration : Donarg & Isis Love

Cette image est tirée de mon second roman “Le poids du passé” et montre Isisgard dans les bras de Donarg Mâchefer. Elle est tout à fait adaptée à la St Valentin.vignette Isis et Donarg enlacésJ’ai fait attention dans le placement des personnages, afin que leur tête et le bras d’Isis dessine un coeur, comme le montre l’image suivante :

Donarg & Isis St ValentinJe voulais que l’image “respire” l’amour et le bonheur.

Illustration : La fille du géant du givre

Parmi mes nombreux projets, l’un qui me tient particulièrement à coeur est l’illustration de la nouvelle The Frost-GIant’s Daughter de Robert E. Howard (créateur de Conan le barbare). J’avais déjà eu l’occasion d’aborder le sujet il y a quelque temps déjà avec l’illustration Atali, fille d’Ymir.

Je vous propose donc une nouvelle illustration sur le thème : Atali en compagnie de ses deux frères, des géants des glaces. L’image est présentée sous la forme de jaquette de livre. J’imaginerais bien un livre illustré, à l’image de fable Lya, la petite fille qui voulait devenir Lionblanc.

Atali, fille du géant du givreAu niveau 3d, je suis parti du personnage d’Atali, réalisée précédemment, mais j’ai modifié ses cheveux, afin de coller au mieux avec le texte original. J’ai aussi retravaillé sur la texture des géants : peau et phanères (barbes et perruque).

Les flocons de neige m’ont, par contre, donné un peu de soucis, car ils modifiaient la qualité de l’éclairage du rendu. Je les ai donc modélisés séparément, c’est-à-dire que j’ai calculé deux images : l’une avec les personnages et le décor et la seconde avec les flocons. Ensuite, j’ai fusionné le tout.

Je n’ai aucune date de prévue pour la sortie de ce projet. Je le fais en dilettante au fils de l’inspiration.

Illustration : feu de bois

Au départ, j’étais parti avec l’idée de réaliser l’illustration de la jaquette du 4e roman de la saga Les héros de la cite-mine du Rakdur.

Rapidement, le sujet a dévié. J’ai repris mon personnage de “Rahan girl” et je l’ai représentée, assise à la tombée de la nuit, près de son feu de camp. Je sais, il n’y a aucun rapport avec le thème initial, mais l’image s’est imposée à moi.

jeune femme devant un feu de boisVeiller seule, sous la lune pleine, dans un environnement hostile, ne doit pas être évident. Mais à quoi pense-t-elle ? Je vous laisse l’imaginer.

Illustration : prisonnier ou bourreau

En avant première, une nouvelle illustration pour mon 4e livre sur la saga Les Héros des cité-mine du Rakdur à paraître en 2021. Cet homme derrière les barreaux est-il un prisonnier, un bourreau ou ni l’un ni l’autre ? Je vous dévoilerai juste son prénom, Sandor, que j’affectionne beaucoup. Cette image est librement inspirée d’une jaquette d’un roman issu de la série des Royaumes Oubliés.

l'homme derrière les barreaux

Illustration : l’ange gardien

Une nouvelle représentation d’une elfe bois, gardienne de la forêt, en compagnie de son ours. Les gardiens, comme leur nom l’indique, protègent la Forêt Mère contre l’intrusion de tout ennemi. Gare aux orques qui tenteraient de s’aventurer dans leur territoire. Sauf exception, les humains sont logés à la même enseigne et n’auront pas non plus un accueil très chaleureux.

L'ange de la forêt et son ours

Illustration : la gardienne elfe

Eh oui, encore une elfe… Même si pour l’instant, je n’ai publié aucun texte mettant en scène des “oreilles pointues”, ils ont néanmoins une place importante dans mon univers. C’est juste que je n’ai pas encore eu le temps d’aborder le sujet.

Voilà donc une représentation d’une gardienne elfe avec son ours, librement inspirée de l’avatar que je joue dans un MMORPJ. C’est une elfe des bois, vêtue de cuir afin de se mouvoir avec aisance dans les milieux forestiers. Je ne l’ai pas représentée en tenue de camouflage comme dans. l’image Kira la demi-elfe

Dans ma vision du monde, les elfe des bois entretiennent d’étroites relations avec le règne animal, mais j’aurai l’occasion de revenir plus longuement sur ce peuple.

La Gardienne elfe et son ours

Illustration : Atali, fille d’Ymir

Voici une représentation d’Atali, la fille d’Ymir le géant de givre, réalisée d’après le personnage de la nouvelle The Frost-GIant’s Daughter de Robert E. Howard le créateur de Conan. Elle a été publiée en 1934 et est aussi connue sous les titres suivants : Gods of the North et The Frost King’s Daughter.

Conan arpente les pays nordiques. Il est le seul survivant d’un affrontement entre les «faucheurs» Aesir et les «loups» Vanir, A la fin de la bataille, exténué, Conan est visité par Atali, une très belle femme. Sa peau est d’ivoire et ses cheveux ne sont ni blond ni roux mais leur couleur est un mélange des deux.

Atali se présente devant lui nue, sa nudité partiellement cachée par un léger voile transparent. Par ses paroles et ses gestes provocateurs, elle enflamme les sens du barbare. Il s’en suit une course-poursuite…

Atali fille des géants de glace 01
Atali fille des géants de glace 02
Atali fille des géants de glace 03

Illustration : La naissance

C’est ma première illustration de nourrisson. Je n’avais pas de modèle 3d de bébé, il a donc fallu ruser. Je suis parti d’un modèle G3 féminin adulte sur lequel j’ai appliqué un morph de rajeunissement jusqu’au stade enfant de 5 ans. J’ai ensuite modifié sa taille globale pour me rapprocher de celle d’un nouveau-né.

Les nourrissons ont une morphologie caractéristique avec une tête assez grosse. J’ai donc augmenté le volume de cette dernière par rapport au corps. A la naissance, la peau des bébés est comme fripée. Pour obtenir ce résultat, j’ai utilisé un morph de vieillissement mais appliqué uniquement sur la peau. Puis pour terminer, j’ai appliqué “un effet mouillé” et j’ai rendu plus mate la peau pour simuler un corps humide.

En 3D, il est rare de posséder tous les objets nécessaires à la réalisation d’une scène, il est donc important de savoir “ruser” pour aboutir au résultat souhaité en utilisant ce dont on dispose.

L'accouchement de Kristina

Illustration : l’accouchement

Pour l’accouchement de Kristina, je savais déjà quelle position je voulais lui donner. Avant que la technique de l’accouchement sur le dos s’impose, les femmes accouchaient dans différentes positions, notamment debout ou assise. Pour avoir assisté à plusieurs accouchements, j’ai opté pour la position assise sur chaise. Je ne dis pas que c’est la plus pratique c’est simplement celle que j’ai retenue.

Pour la petite histoire, l’on attribue à Louis XIV (1636-1715) la généralisation de la technique d’accouchement sur le dos.

En effet, on rapporte qu’il aurait exigé qu’une de ses maîtresses accouche ainsi pour mieux voir sortir l’enfant. Un médecin ayant assisté à l’accouchement aurait alors recommandé cette position pour le confort qu’elle procurerait. Aujourd’hui, tout le monde s’accorde pour dire que cette technique est avant tout confortable pour l’accoucheur, mais ne facile pas le travail de la future maman. Toutefois, elle est toujours très pratiquée, car il faut longtemps pour que les mentalités changent.

Sur le plan de la 3D pas de difficultés ou contraintes particulières, hormis un travail sur la texture de la robe de Kristina pour montrer qu’elle était souillée par la perte des eaux.

Pour terminer et d’après mon expérience, il n’y a que dans les films que les femmes hurlent lorsqu’elles accouchent sans péridurale (lors d’un accouchement sans complications).

L'accouchement de Kristina

Illustration : les âges farouches

Rien qu’au titre, La fille des âges farouches (The daughter of wild ages), je pense que vous aurez facilement deviné la source d’inspiration de cette illustration : Rahan. C’est ma façon de rendre hommage à ce héros et surtout à son créateur dessinateur, André Chéret, mort le 5 mars 2020 à l’âge de 82 ans.

la fille des âges farouches

Pour ceux qui ne le connaissent pas, Rahan est le personnage principal d’une bande dessinée éponyme. C’est un jeune homme athlétique, à l’esprit vif, qui évolue dans un monde de fiction préhistorique.

J’ai découvert ce comic en 1980. Je m’en souviens comme si c’était hier. Je venais chercher un Pif gadget et la BD était placée juste à côté sur l’étalage. Ce jour-là, je suis reparti sans mon Pif gadget… 40 ans plus tard, l’album est toujours à mes côtés. Par contre, je n’ai conservé aucun de mes Pif Gadget.

Ancien album de Rahan de 1980Au niveau 3D, j’ai repris comme modèle le personnage utilisé pour Queendragon :

La difficulté était de présenter le personnage les seins nues (topless), afin de coller au mieux à un univers de fiction préhistorique, sans pour autant trop en montrer. Pour cela, je n’ai pas utilisé les cheveux comme dans l’image de Kira prend son bain, mais un jeu d’ombres et de lumières.

Illustration : Kristina étrange rêve

Après plusieurs digressions, il est temps de reprendre les images du roman Le droit à l’oubli.

Nouvelle illustration du personnage Kristina Faithdargent mais représentée cette fois-ci chez elle mais est-elle réellement chez elle ? Car elle ne reconnait rien : ni la pièce ni ses vêtements. Toutes ces objets inconnus et pourtant si familiers… Tout est étrange comme dans un rêve…

Illustration d'un rêve de Kristina