Illustration : la valkyrie et le loup

Illustration de la Valkyrie et son loupUne illustration réalisée pour le concours 2022 de Daz sur le thème des contes et légendes.

Les valkyries sont des divinités mineures issues de la mythologie scandinave. Ce sont des femmes guerrières. Elles parcourent les champs de bataille et emportent les âmes des guerriers morts qui se sont distingués au combat pour les mener au Vahalla, le palais du dieu Odin. Les valkyries sont destinées à se battre aux côtés d’Odin lors du Ragnarök. Les valkyries sont aujourd’hui représentées chevauchant des pégases, mais c’est une erreur, puisque leur monture était probablement un loup. La valkyrie la plus connue est Brunehilde. Elle devait épouser Sigur, le tueur du dragon Fáfnir.

Valkyries are minor deities from Scandinavian mythology. They are female warriors. They roam the battlefields and carry the souls of dead warriors who have distinguished themselves in battle to lead them to Vahalla, the palace of the god Odin. Valkyries are meant to fight alongside Odin during Ragnarök. Valkyries are today depicted riding pegasi, but this is a mistake, since their mount was probably a wolf. The most famous valkyrie is Brunhild. She was supposed to marry Sigur, the dragon slayer Fáfnir.

Illustration : coups et blessures

Je reviens sur le harcèlement scolaire, où les mécaniques sont assez bien rodées : discriminations, sobriquets, insultes, violences mentales, violences physiques, humiliations… Le pire est lorsque les bourreaux viennent à être considérés par l’entourage comme des victimes et la victime comme responsable de ce qui lui arrive. Ajouter à cela, la passivité des gens…

Savez-vous que la police ne peut rien faire en cas de plainte contre un harceleur de moins de 13 ans, hormis contacter ses parents pour entamer un dialogue avec eux ?

Bur enfant coups & blessures

Illustration : le harcèlement

Mon prochain roman mettra en scène des enfants et j’aborderai les relations parents-enfants et surtout trois thèmes qui me tiennent à cœur : la discrimination, le droit à la différence et le harcèlement… scolaire.

Je sais que présenter comme cela, parler de harcèlement scolaire dans un livre de fantasy avec des ogres et des gobelins peut sembler surprenant, mais c’est tout à fait possible, car les personnages seront suivis sur une période allant de l’enfance à celle de l’adulte.

Illustration d'une enfant harcelée

Illustration : une maison pour nains

En attendant de recevoir l’épreuve de mon 5e tome, je dispose d’un peu de temps libre devant moi, alors autant le mettre à profit pour avancer sur d’autres projets.

D’ores et déjà, je peux vous annoncer que le prochain roman n’appartiendra pas à la saga.

Cela sera un « one shot » qui se déroulera dans le même univers, mais à une époque différente (bien avant la création de la cité-mine du Rakdur). Donc, attendez-vous à de nouveaux personnages et à de nouvelles intrigues. Cela me permettra aussi d’aborder des thèmes rarement évoqués en fantasy, mais j’aurai l’occasion d’y revenir.

Le roman sera beaucoup plus gros que ce à quoi je vous ai habitué et, comme d’habitude, il sera illustré, mais cette fois, ce seront des dessins en noir et blanc, à l’image des « livres dont vous êtes le héros » qui ont bercé ma jeunesse.

Je vous dévoile ici, en avant-première, une de ces illustrations.

Illustration d'une maison naine

Illustration : Emptalï et son fils Gurïm, d’après le roman Ambramort de Yves Marec

J’ai lu récemment Ambramort : La quête de l’antidote, un roman de Yves Marec.

L’histoire a pour point de départ la drogue AmbraMort que le Roi Noir Malavone utilise pour asservir son peuple. Course poursuite, magie, amour, complots et récits de batailles rythment le récit.

Un livre à découvrir, si ce n’est pas déjà fait, et j’en profite pour vous en livrer un court extrait de l’œuvre :

« Le vent du Nord qui s’engouffrait entre les sommets immaculés et glacés balayait cette étendue sauvage en accentuant encore un peu plus les effets de vagues d’herbe et d’écume. (…) Leurs deux corps collés emmitouflés sous une épaisse fourrure de Yak des steppes, Emptalï et son jeune fils Gurïm chevauchaient ensemble leur monture, un magnifique pur-sang couleur ébène. (…) La chaleur de l’animal et de ses cavaliers paraissait les envelopper d’un fragile nuage chaud et vaporeux, ultime protection féerique contre les caresses mordantes de la bise du Nord. »

Le récit débute donc par l’échappée d’une mère, d’Emptalï, et de son fils, Gurïm. J’ai conservé cette scène (et bien d’autres) dans ma tête. Ayant bouclé récemment un gros projet, j’ai décidé de prendre une pause, en illustrant ce passage.


Normalement, Emptalï a les cheveux couleur châtain et monte un cheval à la robe ébène. J’ai refait l’illustration dans un second temps pour coller au mieux au texte.