Illustration : les méchants

D’habitude, lorsque l’on présente les personnages d’une histoire, ce sont les héros qui sont mis sur le devant de la scène. Je vous propose de faire l’inverse et de parler aujourd’hui des méchants.

les vilains

En arrière-plan, je vous présente Gorjshork le géant. Il est titulaire d’un doctorat de sciences humaines en relation sociale. Le tronc d’arbre, qui lui tient lieu de massue, lui assure de mettre tout le monde d’accord.

Juste devant lui, se trouve un troll. J’hésite à parler de lui. En effet, il est toujours préférable d’ignorer les trolls. Lorsqu’il n’est pas employé à tuer, son passe-temps préféré est scarificateur. Avec ses griffes, il vous rajoute des scarifications d’une qualité artistique inégalée. J’en connais qui sont de grands érudits, mais j’aurai l’occasion d’en reparler. Il ne sort jamais sans maquillage, mais avec ses griffes, ce n’est pas toujours évident, il a tendance à déborder et à en mettre partout.

Vient ensuite sur votre gauche, un gobelin tout vert. En fait, c’est un figurant pour « meubler » l’image.

A sa droite, se trouve Mainsrouges le chaman. Un personnage sympathique, connu pour ses mains baladeuses qui adorent enlacer le cou, puis serrer très très fort.

Pour terminer, un folgob. Pour faire simple, c’est un gobelin sans peur ni complexe, dont l’esprit a été augmenté par une décoction de champignons hallucinogènes. On le remarque au premier coup d’œil, car il adore se balader en slip. Son seul défaut, sauter sur tout ce qui bouge (n’y voyez aucune arrière-pensée malsaine).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
22 − 1 =