Illustration : Soeurlouve elfe

Aujourd’hui, je vous présente encore une elfe. Cette illustration est issue d’un série d’images que j’ai réalisée pour Kira la demi-elfe. Toutefois, vous aurez sans doute remarqué que ce n’est pas elle qui est représentée ici. Kira est rousse avec des taches de rousseur, alors que sur l’image l’elfe est blonde. En effet, c’est une soeurlouve.

Pour moi, les elfes des bois et des forêts ont une relation empathique, plus ou moins développée, avec la nature et les animaux. J’avais déjà montré une facette de cette relation avec l’elfe musicienne. Néanmoins, j’avais mis l’accent sur la musique et le doute subsistait. Le renard, présenté blotti entre ses jambes, était-il un animal domestiqué ou avait-il été charmé par la mélodie jouée, à l’image du héros Orphée de la mythologie grecque ?

Pour cette nouvelle illustration, pas de doute possible. J’ai cherché à représenter la relation particulière qui peut exister entre un elfe et un animal sauvage, comme le loup. Voilà comment sont nés dans mon esprit les frères et les sœurs de la meute, que j’ai appelés : soeurlouves et frèreloups. Frères et soeurs participent à la protection de la forêt et sont complémentaires des chasseresses.

Soeurlouve Elfe Sisterwolf elf

Sur le plan de la réalisation 3D, je suis parti d’un modèle G3 female que j’ai transformé en elfe : oreilles pointues, taille fine, svelte à la musculature abdominale délicatement dessinée, poitrines aux proportions raisonnables. J’ai utilisé des vêtements destinés au vieux modèle V4. J’ai réussi à les convertir (c’est fastidieux) et à les adapter sur une G3 female. Ensuite, j’ai changé la texture et j’ai fait quelques modifications et ajouts.

Soeurlouve évolutionPour les cheveux, je souhaitais deux longues franges qui auraient descendu devant les oreilles mais peines perdues. Finalement, j’ai mélangé deux modèles de cheveux.

Soeurlouve mélange des cheveuxLa pose m’a demandé beaucoup de temps, car je voulais donner l’impression que les mains de l’elfe s’engouffraient dans la fourrure du loup, ce qui a généré pas mal de collision. J’ai dû m’y reprendre à maintes reprises.

Soeurlouve la fourrure du loupJ’ai opté pour un arrière-plan simple pour cette scène. Mon choix s’est porté sur un coucher de soleil. J’ai utilisé une photo que j’avais prise en 2019 sur une plage de Normandie (Villers-sur-mer), à une époque où nous avions encore le droit de sortir de chez nous et partir en vacances (COVID oblige…).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
14 × 27 =